Compte-rendu de la réunion du Comité d’Etablissement

du 03/05/2018

De nombreux sujets ont été abordés lors de la réunion du Comité d’Etablissement de Thales AVS France / Toulouse du 3 mai. Nous allons en reprendre plusieurs en détail ci-dessous.

 

Par contre, par souci de discrétion pour les salarié.e.s concerné.e.s, nous ne rentrerons pas dans le détail des points que nous avons fait sur plusieurs services et départements du site où nous avions identifié des situations de souffrance au travail et/ou des problèmes d’organisation, notamment au sein d’ASW (mais pas seulement).

 

Point sur les appels d’offre : de belles opportunités

La confidentialité des sujets ne nous permet pas d’en dire beaucoup plus, mais de nombreux appels d’offre sont en cours ou à venir ; chez Airbus mais également chez ATR, COMAC, Sukhoï, Gulfstream… On peut tout de même citer le nouvel FMS pour l’ensemble de la gamme Airbus, avec une remise de l’offre mi-juin, suivie par des workshops jusqu’à fin d’année, avant une sélection attendue début 2019.

 

C’est encourageant pour l’avenir de Thales AVS France, même si on peut soupçonner cette intense activité de Réponse à Appel d’Offre d’être à l’origine des records de dépassement de travail de plus de 10h par jour ou des sorties après la fermeture du site à 19h30 sur le mois de mars…

CFDT : Nous espérons que cette activité de RAO – et le gain des affaires correspondantes – mettra un terme aux baisses d’effectif du site (-100 personnes en 2 ans, -20 prévues pour 2018). Tous nos encouragements aux équipes qui vivent ces moments de stress que sont les RAO… et attention à votre santé !

 

Nettoyage des bureaux et poubelles : projet stupide

La Direction du groupe a conclu et déployé un nouveau contrat d’entretien des locaux sur toute la France. Ce contrat a consisté à transposer au nettoyage un des principes actifs d’Ambition Boost : faire apparaitre une économie factice par un transfert de charge. Traduction : réduire la prestation nettoyage (facturée) et la faire assurer par les salariés (en temps masqué) ! Conséquence concrète: suppression de 3 postes sur les 10 salarié.e.s qualifié.e.s en nettoyage et payé.e.s au SMIC de notre site, pour faire faire le boulot par vous, salarié.e.s Thales dont ce n’est pas le métier.

Lorsque nous avons demandé des comptes en réunion de CE, nous avons senti que la Direction n’était pas à l’aise derrière ses « éléments de langage » :

« Ménage à l’usage » : maintenant, vos bureaux vont devenir sales car ils ne seront plus nettoyés systématiquement ; et quand vous les trouverez sales, vous ne pourrez pas vous adresser au personnel de ménage que vous auriez encore la chance de croiser dans les couloirs – non, il faudra faire une demande via Way’in !

« Apport volontaire » : mais quel est le volontariat quand on doit s’interrompre et perdre 30 secondes pour aller jeter une feuille de papier ou son gobelet dans une poubelle à 20 mètres de son bureau ? Le tout emballé dans un papier cadeau de « Responsabilité Sociale d’Entreprise » en expliquant que cela conduira les salarié.e.s à mieux trier leurs déchets ! Et pourquoi ne pas organiser un atelier de fabrication de poubelle de table par pliage de feuilles de papier recyclé ?

Pour information, les salarié.e.s du siège Thales ont gardé leurs poubelles individuelles… Il y a donc deux poids et deux mesures !

CFDT : La Direction va lancer prochainement une enquête de satisfaction sur ce nouveau fonctionnement. Nous comptons sur vous pour exprimer votre mécontentement sur ce projet économiquement et opérationnellement stupide !

 

Rapport de notre médecin du travail : bonne analyse

La nouvelle médecin du travail a livré son 1er rapport annuel suite à sa prise de poste chez nous. Une sorte de « rapport d’étonnement » qui a dû bien étonner voire contrarier la Direction par son contenu ! En voici la conclusion : « Globalement, les salariés de Thales Avionics vont bien. Il existe des inquiétudes chez certains du fait des restructurations en cours. Les salariés, quelle que soit leur entité, parlent d’un manque de communication sur les évolutions. On note une augmentation du manque de sens au travail, avec un faible degré d’accomplissement personnel de nombreux salariés.

Une inquiétude également des salariés à l’idée de passer en open space. On note un ressenti global de manque de reconnaissance. Certains évoquent des process « lourds et obsolètes ». Sur quelques projets, les salariés font remonter un manque de visibilité sur l’avenir.

Quelques difficultés chez ASW pour certains salariés à se situer dans la nouvelle organisation au sein

des équipes. Une vigilance sur les familles R&D doit être de mise, et également sur les familles Stratégie, Marketing, et la famille Amélioration & Qualité continue. On retrouve quelques services en surcharge d’activité. »

CFDT : Rien à rajouter à ce rapport : il correspond à notre ressenti.

Un travail réel existe aujourd’hui avec le CHSCT et la Direction pour améliorer la Qualité de Vie au Travail, mais certains départements « ne jouent pas le jeu ».

 

Elle a par ailleurs indiqué que les visites médicales seraient effectuées conformément aux accords Thales.

 

Activités sociales du CE : redistribution de l’excédent

Le résultat budgétaire 2017 du CE est excédentaire. Sur proposition du bureau, le Comité d’Etablissement a décidé de :

  • Faire une Opération de Redistribution Exceptionnelle 2018 placée sous le signe de la Culture. Rendez-vous sur le site internet du CE pour faire votre choix ;
  • Augmenter les plafonds des subventions de certaines activités suivantes (applicable au 1er juin)